Nos demandes

pour la recherche en Suisse

Pour de meilleures conditions de travail

Pour une recherche de haut niveau

Pour l’égalité

La recherche suisse en chiffres

difficultés et inégalités

En Suisse, la carrière académique s’apparente à une loterie. Entre le doctorat et le professorat, les postes sont peu nombreux et à durée limitée. Une étude montre qu’en Science politique, 55.7% des contrats sont d’une année ou moins*. Une situation qui se retrouve dans tous les domaines. Alors que la majorité des chercheur.euse.s ont entre 30 et 45 ans*, ils.elles doivent plusieurs fois interrompre leur carrière académique, ou y renoncer.

La carrière des femmes est particulièrement difficile. Alors que 50% des étudiant.e.s des hautes écoles de Suisse sont des femmes, seules 26% sont professeures. Chaque étape de carrière force plus de femmes que d’hommes à quitter l’académie.

sources: *The Situation of Post-doctoral Political Scientists in Swiss Universities and Research Institutes, A Study Conducted by the Swiss Political Science Association, 2015 , (Office fédéral de la statistique (OFS), 2011), *Enquête auprès du personnel, SEFRI/CRUS (2012)..

  • %

    des chercheur.euse.s en Suisse sont engagés sur un contrat à durée limitée.*

  • %

    Des étudiant.e.s des hautes écoles de Suisse sont des femmes.

  • %

    des doctorant.e.s des hautes écoles de Suisse sont des femmes.

  • %

    des professeur.e.s des hautes écoles de Suisse sont des femmes (dont 18% dans les Universités!). *

Actualités

Une question ? Un avis ? N'hésitez pas à nous contacter